1/7

LIEUX MIROIR

Pièce chorégraphique en réalité augmenté pour 3 lieux

DISTRIBUTION

Conception, chorégraphe : Natacha Paquignon

Ingénieur en arts visuels : Maxime Touroute

Ingénieur & designer d'expériences : Amaury Belin, MuseoPic

Musique : Valentin Durif

Danseurs : Lise Bois, Clément Olivier, Natacha Paquignon

Ingénieurs additionnels : Louis François Barthélémy, Victor Ducray, Eva Maurer, Shirley Truffier-Blanc

Régie générale : Eric Lombral

Lieux Miroir est une pièce chorégraphique en réalité augmentée qui se déploie sur trois lieux réels, qui deviennent des lieux imaginaires : la place aux recoins, le square du tour, le passage aux sorcières. L’œuvre donne accès à une dimension cachée des lieux habitée par des danseurs.

 

La danse questionne nos paradoxes, le morcellement de nos identités. Chaque espace dévoile une facette de la personnalité kaléidoscopique de trois personnages chorégraphiques.

Ils sont d'abord des guides, qui apparaissent dans chaque lieu sous une forme inspirée des Personnages Non Joueurs (PNJ) des jeux vidéo. Sous cette forme, ils délivrent des messages aux spectateurs. 

Au contact des espaces, ils se transforment, laissant transparaître une autre de leurs multiples facettes.


Des modules interactifs variés permettent au spectateur de découvrir la pièce en suivant son propre chemin.

Lieux Miroir a été créé pour la première fois à Aubusson en coproduction avec la Scène Nationale d’Aubusson.
L’œuvre est conçue pour être déployée dans d’autres territoires : Les scènes chorégraphiques sont placées dans trois lieux ; les guides sont en partie ré-écrits pour adapter leur message.

INTENTION ARTISTIQUE

"Quand j’ai démarré ma recherche sur la création chorégraphique en réalité augmentée, j’avais l’intuition que la réalité augmentée allait me permettre de rassembler deux sillons patiemment creusés qui semblent contradictoires. D’un côté la relation du corps à l’environnement qui part d’une posture d’observation mettant en jeu tous les sens de la perception : sentir ce que nous dit l’environnement, et transcrire ces sensations en mouvement. De l’autre côté la relation du corps aux technologies, qui fait suite à la première : c’est parce que le monde se peuplait d’outils que j’ai eu envie d’explorer ce rapport du corps aux outils et aux technologies.

 

C’est donc dans ces deux directions a priori opposées que j’ai mené ma recherche, qui aboutit aujourd’hui à mon premier spectacle chorégraphique en réalité augmentée : Lieux Miroir. La frontière entre intérieur et extérieur que j’explore depuis toujours prend un sens nouveau.

 

La relation aux espaces produit le postulat imaginaire de la pièce ; les lieux ont des propriétés magiques : révéler différentes facettes de nos personnalités. À ce rapport aux lieux s’ajoute ici la relation entre intérieur et extérieur de soi, entre aspects publics et aspects intérieurs, cachés, de nos identités.

Pour l’écriture chorégraphique de ces personnages, je me suis appuyée sur le qi gong, un art martial interne que j’intègre à la composition en tant que technique d’écriture. Le qi gong me permet d’inviter les danseurs à aller chercher des sensations, sentiments, mémoires, de manière corporelle, sans faire appel à une dimension psychologique.

 

Lieux Miroir est une œuvre hybride, entre spectacle, œuvre visuelle et parcours ludique. Elle concrétise mon envie de construire une pièce comme un jeu de piste qui mêle réel et immatériel, et de donner au public une place d’acteur à part entière dans le processus de représentation."

Natacha Paquignon